Conseils pour les voyageurs souffrant de migraines

French.png

Nous ressentons très souvent le besoin d’échapper à nos vies trop actives et la meilleure solution revient souvent à une chose simple : voyager. Le fait que voyager présente de multiples aspects positifs n’a rien de nouveau. On découvre de nouvelles cultures, on s’ouvre l’esprit, on passe du bon temps avec nos compagnons de voyage, sans oublier, l’aspect détente et dé-stressant ! Cependant, lorsqu’on souffre d’une maladie chronique qui peut transformer de simples tâches quotidiennes -comme sortir de son lit- en véritables corvées, voyager peut devenir un vrai cauchemar. 

En particulier lorsqu’on est sujet aux migraines, de petits changements d’environnements et/ou de temps, voire de régime alimentaire, peuvent provoquer d’atroces douleurs. Si vous voyagez en avion, vous pouvez être confrontés à plusieurs déclencheurs de migraines, dont le fait de sauter des repas, les modifications météorologiques/de pression atmosphérique, la déshydratation, des lumières vives ou des odeurs. Lorsque vous êtes enfermés dans un habitable métallique volant à des milliers de mètres du sol, subir une douleur palpitante semblable à la sensation d’avoir un marteau frappant en permanence l’intérieur de votre crâne est loin d’être idéal. 

Nous avons donc dressé une liste d’astuces pour nos migraineux qui ont envie de parcourir le monde, nous espérons que cela rendra votre escapade plus douce !

Premièrement — Planifiez en amont

Sauf si vous êtes de ceux qui aiment la spontanéité, souvenez-vous de préparer votre voyage quelques semaines en amont et de définir votre itinéraire complet ! Planifier permet non seulement de réduire le stress durant le voyage, mais également de créer de l’enthousiasme et susciter de l’impatience avant le départ.

À l’arrivée, ne soyez toutefois pas trop stricts pour suivre votre programme. Les aventures inattendues peuvent s’avérer devenir les meilleurs moments de votre voyage ! Respecter vos horaires habituels peut également vous aider à éviter les migraines pendant votre séjour. Ne soyez pas inquiets à l’idée de perdre du « temps de vacances », car vous avez besoin de faire une sieste, vous aurez toujours plein de temps pour vous amuser par la suite !

1140-road-trip-apps.imgcache.rev7501f03dbd0b73e0aedaa742c6019b9c.web.jpg

Deuxièmement — Connaissez bien vos déclencheurs de migraines

Comme indiqué plus haut, certains des déclencheurs les plus courants en voyage peuvent inclure les modifications météorologiques/de pression atmosphérique (pression de la cabine/pression de la destination), les changements de régime alimentaire, le stress, le mal des transports et même le décalage horaire. Souvenez-vous de toujours chercher des moyens d’éviter chacun de vos déclencheurs avant de voyager.

Par exemple, si vous savez que certains aliments vous provoquent des migraines, essayez de les éviter durant le voyage. Vous n’avez pas besoin d’être « aventureux », simplement parce que vous voyagez. Avoir en permanence des encas et de l’eau à portée de main (même dans l’avion/sur la route) peut permettre d’éviter de sauter des repas. 

C’est vous qui vous connaissez le mieux, donc essayez de faire preuve de modération lorsque vous le pouvez. Faire des préparatifs en amont pour éviter vos déclencheurs peut sembler fastidieux, mais vous vous remercierez plus tard si vous évitez les migraines durant votre séjour ! Si vous n’avez pas encore identifié vos déclencheurs, utiliser une application de suivi comme Migraine Buddy peut vous permettre de les trouver plus facilement.

smartmockups_jad7xtzq.jpeg

Troisièmement — Médicaments, Médicaments, Médicaments

Si vous voyagez en avion, emportez vos médicaments dans votre bagage à main. Nous ne souhaitons cela à personne, mais si la compagnie aérienne perd vos bagages, vous aurez au moins vos médicaments avec vous. Aussi, si une crise survient au cours du vol vous serez prêts. 

Préparez-vous à l’inattendu, emporter davantage de médicaments contre la migraine reste une bonne idée. Emmenez avec vous le double de la quantité dont vous pensez avoir besoin et vérifiez que vos ordonnances sont encore valables. Il vaut mieux prévenir que guérir. Cela peut être une bonne idée d’informer votre médecin de vos projets de voyage et d’écouter les conseils qu’il pourrait vous donner.

Quatrièmement — Préparez-vous au pire

Il est toujours préférable de se préparer au pire. Si vous êtes sensibles à la lumière, les odeurs ou au son, emportez des bouchons d’oreille, un masque de nuit, et des lunettes de soleil !

Vous pouvez même emmener tous vos objets incontournables en cas de crise dans un « kit de survie ».

Voici ce que certains de nos utilisateurs ont indiqué :

« L’année dernière, nous sommes allés en Europe pour la première fois (nous vivons en Australie) et avons dû endurer un vol interminable (15 heures !) et une absence prolongée loin de la maison. Comme mon jeune fils et moi souffrons de migraines, les conseils de notre médecin étaient précieux. Elle nous a suggéré d’acheter une petite boite de maquillage et de l’utiliser comme kit d’urgence en cas de migraine. Elle contenait tous les médicaments, triptans, etc. ainsi qu’un courrier du médecin détaillant tous les médicaments en cas de problème à la douane. Selon elle, lorsque vous vous réveillez avec une migraine dans une chambre d’hôtel, la dernière chose dont vous avez besoin est de devoir fouiller dans vos bagages. Ainsi, nous n’avions qu’à attraper la pochette contenant tout. Personne n’était autorisé à en retirer quoi que ce soit, donc nous avions toujours des médicaments en quantité. J’ai eu une crise lorsque nous étions en déplacement et c’était une vraie bénédiction. Aujourd’hui, je l’emporte toujours avec moi chaque fois que je voyage. » — CW

« Je souffre régulièrement de maux de tête/migraines lorsque je voyage, en particulier lorsque je prends l’avion. La réflexologie m’a appris comment masser la base et le bout de mon pouce pendant le décollage et l’atterrissage, ce qui aide énormément en cas de mal de l’altitude. J’ai peut-être l’air ridicule assis dans mon siège à me masser la main, mais je m’en fiche. J’ai un petit sac avec des médicaments, un petit bloc réfrigérant, des lunettes noires, du baume, que j’emporte dans l’avion avec moi. Les longs vols sont les pires, mais l’équipage m’apporte toujours de l’eau chaude et du citron ou de l’eau froide pour me réhydrater. Je trouve également utile d’emporter un petit flacon de crème à la lavande pour me masser les tempes ou les bras et la nuque avec afin de me détendre. » - Viv

Voici quelques éléments que vous devriez essayer d’inclure dans votre kit de survie contre les migraines : 

Kit de survie contre les migraines

Travel Kit.png
  • Vos ordonnances 

  • Des bouchons d’oreilles

  • Un masque pour les yeux

  • Des lunettes de soleil

  • Des huiles essentielles 

  • Des encas

  • De l’eau

  • Un bloc réfrigérant/chauffant

  • Un oreiller de voyage 

  • Des patchs contre la nausée

  • Des bonbons à la menthe/aux herbes

  • Des contacts en cas d’urgence

Des blocs réfrigérants réutilisables que vous pré-congelez avant l’utilisation sont probablement les objets les plus courants et les plus pratiques. Toutefois, si vous craignez les fuites, vous pouvez opter pour les blocs réfrigérants instantanés que vous craquez. Les utilisateurs de Migraine Buddy ont également partagé qu’ils ne voyagent jamais sans un bloc réfrigérant et un oreiller ! À bord des avions, l’équipage est généralement plus que disposé à vous aider, il vous suffit de demander ! Des sacs congélation sont une alternative bon marché à des blocs réfrigérants et vous permettent également d’économiser du poids et de l’espace.

Cinquièmement — Demandez de l’aide

Si vous voyagez seul, informez quelqu’un de votre état, même si c’est le personnel de l’hôtel ou un membre de l’équipage ! Qui sait, ils pourraient vous rendre service en vous offrant de la glace ou même un bandeau pour les yeux, lorsque vous en avez besoin. Le meilleur scénario reste de voyager avec quelqu’un qui comprend bien votre état et accepte de s’adapter pendant vos crises. N’ayez pas peur de vous exprimer et de dire que vous n’êtes pas en forme pour faire une activité, au final c’est vous qui devez gérer la douleur, donc évitez les activités que votre corps ne peut pas supporter, il y aura toujours d’autres occasions. 

Sixièmement — Ayez toujours des plans de rechange

Si vous souffrez d’une migraine pendant votre voyage et que vous êtes accompagné, veillez à ce que votre absence n’affecte pas leurs projets. Il est toujours bon d’avoir des plans de secours. Vous pouvez avoir besoin de quelque chose pour vous divertir pendant que vous vous rétablissez, donc téléchargez quelques films ou un livre électronique, juste au cas où !

Septièmement — Prenez les choses comme elles viennent

 Ne soyez pas déçu si vous manquez une activité. Qui sait, passer à côté de quelque chose pourrait être à l’origine d’une nouvelle aventure ? Souvenez-vous que vous êtes en vacances et que votre objectif est de vous détendre, donc gardez l’esprit ouvert et une attitude positive.

Nous espérons que cette courte liste pourra aider les migraineux qui souhaitent parcourir le monde et vous souhaitons des voyages sûrs et sans migraines !  

Healint Singapore