Qu’est-ce que la sensibilité à la lumière?

light-sensitivity-and-migraine

Qu’est-ce que la sensibilité à la lumière?

La sensibilité à la lumière, également connue sous le nom de « photophobie », désigne une sensibilité anormale et extrême à la lumière. Selon un article de recherche publié par Pubmed Central, il s’agit d’un symptôme courant et invalidant de la migraine. Bien que tout le monde soit sensible à la lumière dans une certaine mesure, les personnes atteintes de photophobie sont hyper-sensibles. Par exemple, les changements de luminosité et même la lumière naturelle peuvent aggraver la douleur de la migraine. C’est pourquoi se retirer dans une pièce sombre ou faiblement éclairée est l’une des méthodes suggérées pour soulager certaines personnes lors d’une crise de migraine. Dans cet article, nous explorons le lien entre la sensibilité à la lumière et la migraine.

Lien entre la sensibilité à la lumière et la migraine

Selon un article paru sur PubMed Central, la migraine est le trouble neurologique le plus courant qui provoque une photophobie. Jusqu’à 80 % des patients migraineux ressentent de la photophobie pendant une crise.

Un autre article de recherche sur la photophobie chez les patients migraineux montre que ces derniers sont plus sensibles à la lumière pendant et entre les crises de migraine. En outre, 30 à 60 % des crises de migraine sont déclenchées par la lumière ou l’éblouissement. Par exemple, la lumière du soleil, la télévision, les films et les lumières fluorescentes peuvent provoquer la migraine.

Causes de la photophobie

Selon l’American Migraine Foundation, si la migraine est l’affection la plus fréquemment associée à une photophobie continue, il peut y avoir d’autres causes de photophobie.

Parmi les autres causes de photophobie, on peut citer les affections oculaires, telles que la sécheresse oculaire et l’irritation, les troubles du système nerveux central et le blépharospasme : un clignement anormal et involontaire des paupières ou un spasme des paupières. Toutefois, la migraine et la photophobie sont si étroitement liées qu’en l’absence d’une affection oculaire ou du système nerveux central, l’apparition d’une photophobie sans douleur à la tête peut toujours conduire à un diagnostic de migraine.

Gérer la photophobie au quotidien

Il peut être tentant d’éviter l’exposition à la lumière, surtout si l’on est sensible à la lumière et que l’on souffre de douleurs. Cependant, le fait de vivre constamment dans l’obscurité augmente votre sensibilité. Cela peut rendre plus difficile le fait de fonctionner dans des environnements que vous ne pouvez pas contrôler. Augmenter la luminosité de votre environnement est un moyen d’accroître votre tolérance.

Le port de lunettes de soleil peut protéger vos yeux de la luminosité et prévenir l’irritation à l’intérieur et à l’extérieur, et c’est l’un des outils que vous pouvez utiliser pour ajuster la longueur d’onde, ou la teinte, de la lumière qui vous entoure.

En règle générale, la lumière teintée de bleu est la teinte la plus douloureuse ; cette couleur est le plus souvent émise par les écrans d’ordinateurs et de smartphones. Le filtrage de la lumière bleue par des lentilles jaunes, orange ou rouges soulage certaines personnes. Pensez à investir dans des ampoules qui émettent de la lumière verte, la seule bande de lumière dont il a été démontré qu’elle n’aggrave pas la migraine.

Enfin, il est important d’informer et de faire comprendre à vos proches qu’il est nécessaire de réduire l’éclairage pendant une crise de migraine. Ces ajustements de votre environnement sont des traitements nécessaires et le fait que vos proches vous comprennent et vous soutiennent dans ce domaine vous aidera à mieux gérer la sensibilité à la lumière liée à la migraine.

Jenny from Migraine Buddy
Love

Vous aimerez aussi

Open
Retourner au blogue

Entrer votre numéro de mobile pour recevoir le lien de téléchargement de l’application