Migraine et exercice : Trouver l’équilibre pour la prévention des crises de migraine

Migraine et exercice : Trouver l'équilibre pour la prévention des crises de migraine

Introduction

La migraine est une maladie invalidante et de nombreuses personnes qui en souffrent peuvent être réticentes à faire de l’exercice de peur de déclencher des crises de migraine. Cependant, il existe une relation complexe entre l’exercice et les crises de migraine, et trouver le bon équilibre peut être bénéfique pour prévenir les crises de migraine. Dans cet article, nous explorerons cette relation et donnerons des conseils sur la façon de trouver la bonne routine d’exercice tout en évitant le déclenchement des crises de migraine.

Le lien entre l’exercice et les crises de migraine

La recherche sur les effets de l’exercice sur les crises de migraine est mitigée. Certaines études suggèrent que l’exercice peut aggraver les crises de migraine, tandis que d’autres suggèrent qu’il peut les atténuer. La relation entre l’exercice et les crises de migraine dépend de nombreux facteurs tels que :

  • Type et intensité de l’exercice : Certaines formes d’exercice, telles que les exercices à haute intensité, peuvent déclencher des crises de migraine chez certaines personnes, tandis que d’autres formes d’exercice, comme la marche ou le yoga, peuvent être mieux tolérées. Par exemple, il a été démontré que la pratique régulière du yoga aide à réduire la fréquence et l’intensité des crises de migraine chez certains individus.
  • Fréquence et durée des séances d’exercice : Faire de l’exercice trop souvent ou pendant de longues périodes peut augmenter le risque de crises de migraine chez certaines personnes, mais des séances d’exercice régulières et modérées peuvent également avoir des effets bénéfiques sur la fréquence et la gravité des crises de migraine.
  • Variations individuelles de la réponse à l’exercice : Chaque personne peut réagir différemment à l’exercice en fonction de facteurs tels que son état de santé général, sa sensibilité aux déclencheurs de crises de migraine, etc. Par conséquent, il est important d’observer attentivement les réactions individuelles à l’exercice pour comprendre son impact sur les crises de migraine.

La compréhension des changements physiologiques lors de l’exercice

Pendant l’exercice, il se produit divers changements physiologiques dans le corps qui peuvent potentiellement déclencher des crises de migraine. Par exemple :

  • L’augmentation du rythme cardiaque et du flux sanguin peut provoquer la dilatation des vaisseaux sanguins dans le cerveau, ce qui peut entraîner une migraine chez certaines personnes sensible à ces changements.
  • La libération d’endorphines et d’autres neurotransmetteurs pendant l’exercice peut affecter les voies de la douleur dans le cerveau et atténuer la perception de la douleur associée à une migraine.
  • Certains facteurs spécifiques à l’exercice, tels que la déshydratation ou les fluctuations hormonales, peuvent être des déclencheurs potentiels de crises de migraine chez certaines personnes pendant ou après l’exercice.

Trouver la bonne routine d’exercice

Il est important de consulter des professionnels de la santé avant de commencer une routine d’exercice pour prévenir les crises de migraine. Voici quelques conseils pour trouver la bonne routine d’exercice :

  • Consultez un médecin : Parlez de vos crises de migraine et de votre intention de faire de l’exercice avec votre médecin. Ils pourront vous conseiller sur les précautions à prendre et les exercices les mieux adaptés à votre situation. Par exemple, si vous êtes sensible aux changements de pression atmosphérique, votre médecin pourrait vous recommander de faire de l’exercice à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur lorsque la pression atmosphérique est instable.
  • Commencez lentement et augmentez progressivement l’intensité : Il est essentiel de commencer lentement et d’augmenter progressivement l’intensité de l’exercice pour éviter les risques de déclenchement de crises de migraine. Par exemple, si vous avez l’habitude de faire de l’exercice pendant 30 minutes, commencez par des séances de 10 à 15 minutes et augmentez progressivement la durée à mesure que votre corps s’adapte.
  • Écoutez les signaux de votre corps : Si vous ressentez des signes avant-coureurs de crises de migraine pendant ou après l’exercice, il est important de ralentir ou de modifier votre routine d’exercice pour prévenir les crises de migraine. Respectez les limites de votre corps et accordez-vous suffisamment de temps pour vous reposer et récupérer si nécessaire.
  • Essayez des exercices à faible impact : Certains exercices à faible impact, tels que la natation, le yoga et la marche, peuvent être mieux tolérés par les personnes sujettes aux crises de migraine. Ils offrent un entraînement régulier sans mettre trop de stress sur le corps. Par exemple, la pratique régulière du yoga peut aider à réduire la tension musculaire et le stress, ce qui peut contribuer à la prévention des crises de migraine.

Suivi des crises de migraine liées à l’exercice

Il est essentiel de suivre les crises de migraine liées à l’exercice pour comprendre les schémas et les déclencheurs spécifiques. Voici quelques méthodes pour le suivi des crises de migraine :

  • Tenir un journal des crises de migraine : Notez chaque crise de migraine, en indiquant la date, l’heure, l’intensité, la durée, les symptômes associés et les activités qui ont précédé ou suivi la crise. Cela vous aidera à identifier les schémas et les déclencheurs spécifiques à l’exercice. Par exemple, vous pourriez remarquer que les crises de migraine surviennent fréquemment après une séance d’exercice intense, ce qui peut vous inciter à ajuster votre routine.
  • Utiliser des applications de suivi des crises de migraine : Il existe de nombreuses applications mobiles conçues spécifiquement pour le suivi des crises de migraine. Elles peuvent vous aider à enregistrer et à analyser vos crises de migraine, ainsi qu’à identifier les déclencheurs potentiels. Certaines applications vous permettent également de noter les détails de vos séances d’exercice, ce qui facilite l’analyse des relations entre l’exercice et les crises de migraine.
  • Porter des dispositifs de suivi : Les trackers d’activité physique et les montres connectées peuvent également être utilisés pour suivre les niveaux d’activité physique, la fréquence cardiaque et le sommeil, ce qui peut aider à établir des corrélations entre l’exercice et les crises de migraine. Par exemple, vous pourriez remarquer que votre fréquence cardiaque augmente de manière significative pendant certains types d’exercice, ce qui peut être un indicateur de la probabilité de déclenchement d’une migraine.

Analyse et ajustements de la routine d’exercice

En utilisant les données recueillies, il est possible de déterminer les relations entre l’exercice et les crises de migraine, et de procéder à des ajustements :

  • Identifier les schémas et les déclencheurs : En analysant les données de suivi, vous pouvez identifier si certains types ou intensités d’exercice sont associés à des crises de migraine et ajuster votre routine en conséquence. Par exemple, si vous constatez que les crises de migraine sont fréquentes après une séance d’exercice particulière, vous pouvez essayer de réduire l’intensité de cette séance ou de la remplacer par une activité physique différente.
  • Collaborer avec des professionnels de la santé : Partagez vos données de suivi avec vos professionnels de la santé pour obtenir des conseils personnalisés sur la prévention des crises de migraine et les modifications de la routine d’exercice. Ils peuvent vous aider à interpréter les données et à ajuster votre programme d’exercice en conséquence.
  • Explorer d’autres options d’exercice et techniques : Si vous constatez que certains types d’exercice déclenchent régulièrement des crises de migraine, essayez d’autres activités physiques ou intégrez des techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation dans votre routine. Ces alternatives peuvent vous offrir des bénéfices similaires en termes de fitness et de gestion des crises de migraine, tout en évitant les déclencheurs spécifiques.

Conclusion

Trouver l’équilibre entre l’exercice et les crises de migraine peut être un défi, mais c’est une étape importante pour prévenir les crises de migraine. Il est essentiel de consulter des professionnels de la santé, de suivre les crises de migraine liées à l’exercice et d’ajuster sa routine en conséquence. En explorant différents types d’exercice, en tenant compte de sa propre réponse individuelle et en écoutant son corps, il est possible de trouver des activités physiques qui peuvent être bénéfiques pour la gestion des crises de migraine.

Jenny from Migraine Buddy
Love

Vous aimerez aussi

Open
Retourner au blogue

Entrer votre numéro de mobile pour recevoir le lien de téléchargement de l’application