5 types de migraine plus rares à connaître

De nombreux aspects de la migraine demeurent inconnus. Les professionnels de la santé ont encore du mal à diagnostiquer correctement les maux de tête, et notamment la migraine. Dans cet article, nous allons vous parler brièvement de 5 types de migraine qui sont moins souvent diagnostiqués, mais qui ont un impact tout aussi invalidant sur la vie des personnes qui en souffrent.

La migraine hémiplégique


shutterstock_1237448230.jpg

La migraine hémiplégique est une variante rare de la migraine avec aura, avec une prévalence rapportée de 0,01 % de personnes susceptibles d’être affectées par ce type de migraine [1]. Dans Migraine Buddy, environ 2 000 utilisateurs ont signalé au moins un cas de migraine hémiplégique.

Selon l’American Migraine Foundation, les symptômes de la migraine hémiplégique comprennent une faiblesse d’un côté du corps (hémiplégie), des troubles de la conscience (tels que la confusion et même un “coma profond”) et des symptômes d’aura courants tels que des troubles de la parole, des troubles visuels, un engourdissement, etc.

La migraine hémiplégique peut être divisée en deux types :

  • La migraine hémiplégique familiale (MHF) : La MHF est une migraine génétiquement héritée, ce qui signifie que vous aurez plus de chances de développer une migraine hémiplégique si l’un de vos parents ou l’un de vos frères et sœurs est atteint de MHF.
  • Migraine hémiplégique sporadique (MHS) : La MHS désigne la migraine hémiplégique vécue par une personne qui n’a pas d’antécédents familiaux de migraine hémiplégique.

L’expérience d’une migraine hémiplégique, selon la communauté Migraine Buddy, peut être décrite comme suit :

“J’ai souvent des douleurs à la poitrine. Mes migraines sont presque toujours sur mon côté gauche, mon côté droit va se sentir très lourd comme s’il était tiré vers le sol et je deviens très faible de ce côté.”

“J’ai une faiblesse sur le côté gauche, et j’ai l’impression que quelqu’un me tase les côtes.”

“[Ma MH] commence par un manque de vision suivi de la sensation que le sang s’écoule de mes bras. Probablement environ 30 minutes après le début du mal de tête.”

Migraine Ophtalmique


shutterstock_1621062490.jpg

La migraine ophtalmique (ou oculaire) est un terme courant utilisé pour décrire la migraine caractérisée par des symptômes tels que des troubles visuels, des taches aveugles et une cécité temporaire. Ces symptômes durent environ une minute avant le début de la migraine, et peuvent se produire avec ou sans douleur à la tête. Environ une personne sur 200 ferait l’expérience d’une migraine oculaire [2]. La communauté Migraine Buddy rapporte environ 20 000 crises de migraine oculaire.

La migraine oculaire est également utilisée de manière indifférenciée pour désigner un autre type de migraine, la migraine rétinienne. La différence importante à faire entre la migraine rétinienne et la migraine oculaire est que les symptômes de la migraine rétinienne n’affectent qu’un seul des yeux alors que la migraine oculaire affecte généralement les deux yeux.

La migraine rétinienne est rare et les symptômes visuels sont souvent plus gênants que ceux de la migraine oculaire. Si vous présentez de nouveaux symptômes similaires à ceux de la migraine rétinienne, il est recommandé de consulter immédiatement, car ils peuvent être révélateurs d’autres pathologies graves.

Migraine Vestibulaire


shutterstock_1565537548.jpg

La migraine vestibulaire, souvent appelée vertige migraineux, désigne une migraine accompagnée de symptômes tels que vertiges, étourdissements et déséquilibre. Les personnes atteintes de migraine vestibulaire peuvent avoir l’impression que la pièce tourne pendant la crise (vertige externe) et avoir l’impression de bouger alors que ce n’est pas le cas (vertige interne). Le vertige peut s’aggraver avec certains mouvements comme se lever, regarder en bas, etc.

L’American Migraine Foundation souligne que “la migraine vestibulaire affecte jusqu’à 3% de la population adulte et touche jusqu’à 5 fois plus de femmes que d’hommes”. Rien qu’au sein de Migraine Buddy, on estime que 0,1 % des crises de migraine sont enregistrées comme étant de nature vestibulaire.

Le diagnostic de la migraine vestibulaire est un défi en soi, car il existe d’autres affections qui présentent des symptômes de vertige similaires, comme le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB), la maladie de Ménière et l’accident ischémique transitoire (AIT) ou “mini-accident vasculaire cérébral”. Consultez un spécialiste ayant l’expérience du traitement de la migraine vestibulaire ainsi que des spécialistes ORL afin d’exclure ces affections vestibulaires.

Migraine avec aura du tronc cérébral (migraine basilaire)


shutterstock_1492808873.jpg

Anciennement connue sous le nom de migraine basilaire, l’American Migraine Foundation précise que ce type de migraine désigne les crises de migraine avec “des symptômes d’aura provenant de la base du cerveau (tronc cérébral) ou des deux côtés du cerveau (hémisphères cérébraux) en même temps”.

Les symptômes de la migraine avec aura du tronc cérébral comprennent généralement deux ou plusieurs des éléments suivants : vertiges/étourdissements, troubles de l’élocution, bourdonnements d’oreilles, troubles visuels dans les deux yeux et perte de conscience.

Le terme original de “migraine basilaire” a été inventé par Bickerstaff, qui avait suggéré que les jeunes femmes étaient plus susceptibles de souffrir de migraine avec aura du tronc cérébral. Cependant, elle peut survenir dans tous les groupes d’âge, avec une prédominance typique des femmes dans la démographie générale de la migraine.

Bien que la prévalence exacte ne soit pas connue dans l’ensemble de la communauté migraineuse, une étude menée auprès des patients externes en neurologie d’un hôpital de soins tertiaires à Chongqing, en Chine, a révélé qu’environ 1,5 % de leurs patients souffraient de migraine de type basilaire [3].

Migraine abdominale


shutterstock_1294511005.jpg

La migraine abdominale, comme son nom l’indique, se caractérise par une douleur dans l’abdomen et survient plus fréquemment chez les jeunes enfants, les symptômes pouvant durer jusqu’à trois jours. Ces symptômes comprennent des nausées, des vomissements et des étourdissements. Les enfants qui souffrent de migraine peuvent souvent connaître un retard de développement.

L’obtention d’un diagnostic de migraine abdominale a été incroyablement difficile, comme l’ont indiqué les utilisateurs de Migraine Buddy, certains ayant été “refoulés par les médecins” et d’autres affirmant que “tous les professionnels de la santé ne l’ont pas reconnue”.


De quel type de migraine souffrez-vous et avez-vous pu recevoir un diagnostic à ce sujet ? Nous espérons que cet article vous a permis d’en savoir un peu plus sur ces types de migraine !

REFERENCES

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK513302/#:~:text=A%20migraine%20is%20a%20common,a%20reported%20prevalence%20of%200.01%25.
[2] https://www.sciencedirect.com/topics/medicine-and-dentistry/retinal-migraine#:~:text=Ocular%20causes%20of%20headache&text=It%20occurs%20in%20as%20many,visual%20loss%20in%20young%20adults.
[3] https://academic.oup.com/painmedicine/article/15/7/1230/1878775

Jenny from Migraine Buddy
Love

Vous aimerez aussi

Open
Retourner au blogue

Entrer votre numéro de mobile pour recevoir le lien de téléchargement de l’application